Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Unité Pastorale Père DamienKoekelberg Ganshoren Berchem-ste-Agathe JetteUnité Pastorale Père Damien - Koekelberg  Ganshoren  Berchem-ste-Agathe  Jette
menu

Mon Epouse, mon Epoux, merci Seigneur pour ce merveilleux cadeau que tu m’as donné !

MA : Michel & Marie-Paule, vous avez vécu un basculement dans votre couple ?

Mi : Oui le ressort était cassé et il n’y avait plus d’énergie pour aller plus loin, les discours, les demandes, les supplications n’aboutissaient à rien et ouvraient la porte de la désespérance. Chacun de nous restait sur ses positions, c’était l’abattement avec un horizon bouché…tout était devenu un leurre. Nous étions au bord de la rupture.

MP : Je priais, j’étais convaincue que le Seigneur devait agir : à mon niveau j’étais désemparée. Seul Lui pouvait nous aider. J’aimais mon mari mais sans doute très mal. Là où je sais maintenant que je me suis trompée, c’est que je croyais qu’une fois mariée, tout était acquis pour toujours.

 

MA : Est-ce alors que tu as mieux découvert que le mariage est un cheminement ?

MP : Oui, il y a eu tout un chemin pour pouvoir me remettre en question. Essayer de comprendre d’où venait la difficulté.

Mi : Il fallait regarder notre vie à travers un nouveau prisme pour pouvoir reprendre un dialogue constructif entre nous. Mais comment y arriver ? L’étape la plus importante a été de se dire Pardon mutuellement pour démarrer notre nouveau grand parcours de vie. C’était indispensable. Nous pouvions alors partir avec un nouvel état d’esprit.

 

MA : Tu parles d’un grand parcours, y-a-t ’il eut des étapes dans ce basculement de votre couple ?

Mi : Oui, le décès de ma Maman. Là mon cœur a été touché et c’est un cœur de chair qui s’est ouvert. Mais ce n’était encore qu’une première étape. Le vieil homme était encore bien là. Toutefois il y avait une nouvelle brèche, avec plus de tendresse, plus d’attente et plus de disponibilité.

Ensuite ce qui a été déterminant, ce fut l’appel de la paroisse qui me demandait de coordonner le parcours Alpha. Cela m’a engagé spirituellement. Dieu a pris une place dans ma vie. Il a frappé à la porte et j’ai ouvert. Maintenant Il est présent. Là, je me laisse faire.

Et troisièmement il y a eu Hautecombe, une retraite d’une semaine pour les couples, organisée par la Communauté du Chemin Neuf. Cela nous a donné la maturité pour nous parler, s’écouter l’un l’autre et parvenir au vrai Pardon.

MP : En fait la retraite d’Hautecombe fut un grand moment dans notre vie de couple. Celui de s’asseoir, de se regarder dans les yeux (souvent mouillés de larmes) et de retrouver la vérité sur nous dans l’humilité et dans l’Amour. J’ai le grand désir que tous les couples puissent bénéficier d’un tel moment béni.

 

MA : Cependant, je suppose que cette démarche demande de dépasser les appréhensions ?

 MP : Oui, il y a la peur de l’inconnu ; il s’agit de faire confiance. Je suis persuadée que la prière de nos amis nous a beaucoup aidés pour faire ce saut. Ils nous ont proposé cette retraite et nous y ont amené.

Mi : Pour moi, c’était sortir de ma zone de confort. Je n’étais pas habitué aux moments de louanges. En fait, cela a été un cadeau. L’accueil, l’accompagnement respectueux des personnes, la compétence de l’encadrement, la douceur ; tout nous a porté.

 

MA : Et pourtant, le cheminement ne s’arrête jamais ?

Mi : Non, le bonheur est en chemin. Dans notre couple nous devons tout faire avec un grand écart de caractère, ce qui demande une attention, un effort permanent et qui fait en même temps toute notre richesse et notre complémentarité. Pouvoir garder un regard bienveillant sur l’autre en surmontant tous les énervements et ne plus jamais tomber dans le piège de l’escalade. Parce que, même si les perceptions sont importantes dans la vie elles sont si souvent éloignées de l’essentiel, du fondamental qu’est l’Amour.

MP : C’est lors de notre démarche volontaire de Pardon et de Réconciliation authentique, que nous avons compris que nous étions le plus merveilleux Cadeau l’un pour l’autre. Pourquoi avoir attendu tant d’années pour nous en rendre compte avec autant d’évidence ?

Mi : Notre expérience de Dieu au sein de notre couple nous donne aujourd’hui un nouvel émerveillement qui rend notre Amour encore plus beau Nous savons aussi que nous n’avons jamais été abandonnés et que Dieu a veillé sur notre Alliance dès le début.

En conclusion nous disons que le souffle miséricordieux de Dieu, frais et vivifiant comme un vent venu du large, a balayé les brumes et les nuages lourds de notre vie passée et nous l’a fait redécouvrir en l’illuminant de tout ce qu’elle a connu de si beau et si merveilleux et nous fait mettre le cap vers une nouvelle vie bénie dont l’horizon se confond avec celui de l’Espérance en une vie éternelle… Sois loué Seigneur !

Marie-Paule & Michel