Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Unité Pastorale Père DamienKoekelberg Ganshoren Berchem-ste-Agathe JetteUnité Pastorale Père Damien - Koekelberg  Ganshoren  Berchem-ste-Agathe  Jette
menu

Semaine Sainte

La Semaine Sainte est cette grande semaine qui précède Pâques. Elle exprime tout l'amour de Jésus pour son Père et pour nous. Un grand moment de la vie chrétienne.
Qu’est-ce que la Semaine Sainte ? Le triduum pascal ?

La Semaine Sainte

La Semaine Sainte est "la grande semaine ", non parce qu’elle a plus de jours que les autres, ou parce que les jours sont composés d’un plus grand nombre d’heures, mais à cause de la grandeur et de la sainteté des mystères que l’on y célèbre", disait Saint Jean Chrysostome.

Dès lors, chaque jour de la Semaine Sainte est-il appelé Saint : Lundi Saint, Mardi Saint, Mercredi Saint, jours qui conduisent au Triduum pascal Jeudi Saint, Vendredi Saint et Dimanche de Pâques, la solennité des solennités, la plus grande fête du Christianisme.

C’est durant la Semaine Sainte que l’évêque béni les saintes huiles qui serviront pour l’onction des malades, pour le baptême, pour les confirmands et pour l’ordination des prêtres. Cela a lieu durant la Messe Chrismale qui a lieu, dans notre Vicariat de Bruxelles, le mardi de la Semaine Sainte (mardi avant Pâques) à 19h, à la Cathédrale.

Le triduum

Ce temps est rythmé par 3 liturgies importantes qui suivent les derniers jours de la vie terrestre de Jésus. Dans notre Unité Pastorale, ces ‘offices de la Semaine Sainte’ auront lieu à 20h à la Basilique les jeudi, vendredi et samedi précédant le dimanche dePâques. Vivre ensemble ce sommet de l’année chrétienne marquera aussi notre unité, tellement désirée par le Christ, et qu’il exprima dans sa prière au Père (Jean 17) avant d’entrer dans sa Passion.

[-]  Le Jeudi saint inaugure le triduum pascal. Ce dernier commence par la messe du soir du Jeudi saint faite en mémoire de la Cène au cours de la quelle Jésus institua l’Eucharistie (la messe). C’est donc aussi un jour spécial pour tous les prêtres puisque c’est le jour où Jésus inaugura la prêtrise : « faites ceci en mémoire de Moi ». C’est une célébration de joie : les cloches sonnent durant le Gloria et se tairont ensuite jusqu’à la Veillée Pascale. La liturgie est prenante : On lit le récit de la Pâque juive avec l’agneau pascal (Exode 12,1-14), puis le texte de St Paul sur le repas du Seigneur (1 Cor. 11,23-26) et l’Évangile du lavement des pieds (Jean 13,1-15). Pendant cette lecture, le célébrant lave devant l’autel les pieds de quelques fidèles. Après la célébration, l’Eucharistie est transportée solennellement en un lieu que l’on nomme "reposoir" où l’on peut se recueillir en méditant l’agonie de Jésus à Gethsémani et son appel "veillez et priez".

 Au terme de la célébration du Jeudi Saint, on adore Jésus réellement présent dans les hosties consacrées (contenues dans le ciboire, voir photo). Après ce temps de prière, on entre dans le vendredi saint; il n'y aura plus ni messe ni adoration, en mémoire de la mort de Jésus, jusqu'au soir du samedi (Veillée pascale)

 

 

 

 

[-]  Le Vendredi saint, on célèbre la passion et la mort de Jésus sur la croix spécialement lors de l’office de la fin de l’après midi et du chemin de croix à trois heure.

[-]  Le Samedi saint est un jour de silence et d’attente. On ne célèbre ni baptême, ni mariage ce jour-là. La célébration de la résurrection commence le samedi soir à la Veillée Pascale.

La Veillée Pascale nous fait entrer dans la joie de Pâques, suscitée par la résurrection de Jésus qui a eu lieu durant cette sainte nuit. Elle se déroule donc après le coucher du soleil. Elle contient quatre parties : la liturgie de la Lumière, de la Parole, du Baptême et de l’Eucharistie.

« Pâques » signifie « passage » : par ce passage de la mort à la Vie, le Christ a sauvé l’Homme du péché et l’a appelé à la vie éternelle. La Résurrection du Christ est l’accomplissement des promesses faites par Dieu à son peuple. C’est pourquoi la fête de Pâques est le sommet du calendrier liturgique chrétien. Ce jour-là est marqué dans les églises par la couleur blanche ou dorée, symbole de joie.