Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Unité Pastorale Père DamienKoekelberg Ganshoren Berchem-ste-Agathe JetteUnité Pastorale Père Damien - Koekelberg  Ganshoren  Berchem-ste-Agathe  Jette
menu

NOS DÉFIS

    Travailler en unité pastorale n'est pas une option mais une obligation ! Il est bon de nous rendre compte des défis que cela comporte ! Sans une plus forte conversion des cœurs à construire NOTRE unité pastorale nous ne nous occuperons que de l'urgent sans penser à demain. Nous offrirons alors un désert à nos successeurs, cela est-il évangélique ?

    Un premier défi est de faire de notre unité pastorale une communauté ! Réaliser qu'il faut que nos quatre clochers fassent une seule communauté est une véritable gageure. Pourtant, personne ne peut s’imaginer que sa communauté se compose uniquement de ceux qui pratiquent dans le même lieu que lui. C'est pourquoi nous devons tous mettre un point d'honneur à participer « en masse » aux activités organisées en unité pastorale. En effet, nous ne savons pas de quoi demain sera fait. C'est aujourd'hui qu'il faut faire le pas vers la construction d'une seule communauté d'unité pastorale, même si aujourd'hui nous célébrons encore une messe dans chaque paroisse ! Nous mettre en route avec plus de générosité et de confiance et étendre les piquets de notre tente au-delà de notre « clocher chéri », c'est préparer le terrain pour demain. Nous avons un devoir vis à vis des chrétiens de demain dans notre unité pastorale ! Il nous faut préparer l'avenir en faisant sauter les frontières artificielles entre les paroisses. Avec la raréfaction des prêtres, nous devons être réalistes. C'est donc à chacun de mettre tout son cœur à construire cette communauté d'unité pastorale. La nostalgie d'hier, les râleries et, plus encore, les critiques, sont une perte de temps. L'équipe pastorale est faite de membres qui doivent promouvoir, non pas un esprit de clocher, mais une communion réelle entre tous les clochers

    Un deuxième défi est l'évangélisation du territoire de cette unité pastorale. Nous avons une semaine d'évangélisation du 25 mars au 2 avril ! La réussite de cette semaine doit être notre souci à tous, même si les activités ne se déroulent pas près de chez nous. Si c'est sur le territoire de mon unité pastorale cela doit me concerner et susciter mon engagement. C'est à un nouvel état d'esprit qu'il faut nous nous atteler. Si je ne m'intéresse qu'à ce qui se passe près de chez moi et que je ne veux pas m'investir là où on me sollicite, suis-je vraiment membre d'une unité pastorale ? Mais cela ne veut pas dire que l'équipe pastorale peut délaisser un secteur. Y a-t-il un seul coin où nous n'avons pas à annoncer la Bonne Nouvelle ? C'est à tous les niveaux que nous devons réfléchir en termes d'unité pastorale.

    Le souci du pauvre est aussi un défi pour tous. Pour l'instant, nous n'avons qu'une seule banque alimentaire pour notre unité pastorale. Faute de moyens humains et financiers nous ne répondons qu'aux besoins des habitants de Koekelberg. Ce n'est pas normal ! Dans toutes les communes de notre unité pastorale, il y a de la misère. Il nous faut en équipe pastorale chercher avec courage comment aider ceux qui ont faim, où qu'ils habitent sur le territoire de notre unité pastorale.

    Un autre défi est la mise sur pied de la prochaine équipe pastorale d'unité. Le mandat, limité dans le temps, est la mise en œuvre de tous ces défis et bien d'autres. Mais qui veut bien s'engager pour réfléchir et s'engager pour renforcer notre unité pastorale ?

 

A votre service vos frères prêtres et diacres, Augustin, Grégoire, Marc, Pierre et Antonin