Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Unité Pastorale Père DamienKoekelberg Ganshoren Berchem-ste-Agathe JetteUnité Pastorale Père Damien - Koekelberg  Ganshoren  Berchem-ste-Agathe  Jette
menu

Dieu sauve son peuple

            Nous voici au seuil de l’Avent, Dieu vient pour sauver son peuple ! Il y a tant de blessures, tant de haine… Tant de chefs d’État irresponsables et qui se servent sur la laine des brebis au lieu de rechercher le bien commun. Tant d’hommes politiques qui dégoûtent les jeunes de la politique car ils prennent le chemin du mensonge, de l’insulte, de la corruption. C’est grave ! Tant de décideurs économiques qui ne pensent qu’à leurs profits et qui, pour augmenter les dividendes des actionnaires, n’hésitent pas à restructurer des entreprises saines en se séparant de nombres d’ouvriers et d’employés qui se retrouvent du jour au lendemain sur le carreau. Nous pourrions tous étoffer cette liste de misères dues aux hommes au cœur de pierre… Et pourtant, nous sommes invités à préparer nos cœurs pour la venue du Sauveur. 

            L’Eglise est parfois critiquée pour ne pas être une force révolutionnaire qui s’insurge avec violence contre toutes les injustices. Il lui est reproché de démobiliser les hommes et les femmes en prétendant que c’est seulement après la mort que Dieu remettra tout dans l’ordre. Nous aurions donc à subir de façon fataliste les événements douloureux, en attendant un règne de justice et de paix dans l’autre monde. Nous devons entendre cette critique ! Car ce fut parfois le discours d’une certaine Eglise ! Mais aujourd’hui c’est irrecevable ! Que faire ? Oui, il faut une révolution pour que changent les cœurs de pierre qui détruisent chez beaucoup l’espérance d’un monde meilleur possible ! Nous ne pouvons pas prendre le chemin de la violence, mais celui de l’amour. Et chacun doit commencer par soi-même. En effet, comment exiger des chefs d’État respectueux de leur peuple, des décideurs économiques qui prennent soin de l’homme… s’ils ne voient pas en moi un cœur de chair ?

            Oui, il est urgent que j’accepte enfin de prendre un chemin de guérison intérieure ! Pourquoi rester enfermé dans des blessures que j’ai reçues et qui m’empêchent de donner de l’amour ou de me laisser aimer ? Pourquoi suis-je tellement centré sur moi et incapable de demander humblement pardon pour le mal que je fais ou pour le bien que je ne fais pas ? Il est grand temps de se laisser toucher et guérir par le don de Dieu : son amour répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint ! Ne croyez-vous pas que le milliard de chrétiens que nous sommes serait un signe d’espérance pour notre monde si chacun permettait enfin à Dieu de lui donner un cœur de chair en enlevant toutes les barrières mises à l’amour ? Le monde entier serait bouleversé si tous les chrétiens acceptaient d’aimer leurs frères et sœurs comme Dieu aime. C’est-à-dire d’un amour qui rend service, qui ne se gonfle par d’orgueil, qui ne jalouse pas, qui n’entretient pas de rancune, qui pardonne tout, excuse tout… Alors oui, les hommes de bonne volonté chercheront ce Dieu qui sauve et guérit ses enfants ! Quelle responsabilité est la nôtre de montrer qu’il est possible, grâce à Dieu, d’avoir un seul cœur et une seule âme ! Le voulons-nous ?